Chuck : le nouveau réseau social à potins modérés

Alors que les réseaux sociaux à potins sont montrés du doigt pour leurs dérives, le réseau social Chuck arrive sur le devant de la scène avec les innovations qu’il manquait au concept pour qu’il soit amusant, sans porter atteinte aux personnes. Bien différent de ses concurrents, il est le premier du genre à proposer une modération, signant l’avènement d’une nouvelle expression, libre et bienveillante.

Chuck : le nouveau réseau social à potins modérés

Lancé le 12 mai 2015, Chuck comptabilise déjà 10.000 téléchargements, depuis l’App Store d’Apple, mais également depuis la plateforme d’Android, Google Play. Un démarrage en trombe qui n’a rien d’étonnant, car ce nouveau réseau social 100 % gratuit apporte le fun recherché sur les sites Internet à potins, en comblant les manques constatés chez ces derniers.

Le point fort de Chuck demeure son respect pour l’intégrité des personnes concernées. « Ayant fait un cursus en psychologie, j'ai pris en compte, dès la conception du site, l’impact négatif que pouvaient avoir certains propos et nous avons mis en place des actions pour les éviter. », confie Nathanyel Bensemhoune CEO de Chuck.

Contrairement à Instagram ou Facebook qui peuvent être « publics », les écrits, photos, vidéos mis en ligne ont une vue limitée aux followers de l’utilisateur, qui peuvent les commenter, aimer ou « loler ». Les personnes ne faisant pas partie des amis ne peuvent donc pas avoir accès aux différents posts. Une expression limitée à un cercle proche et restreint qui permet une interaction bienveillante autour des nouvelles. Ces statuts sont éphémères et il est possible de programmer leur suppression totale et définitive après une durée de vie de 10 minutes à 1 mois. Enfin, les propos injurieux ou violents sont filtrés et tout post signalé une fois est obligatoirement modéré, voire supprimé sans consultation après 5 signalements d’utilisateurs. Toute modération met 5 heures au maximum avant d’être effective.

Chuck : le nouveau réseau social à potins modérés

Pour chaque publication, l’usager peut choisir de s’identifier (et d’être reconnu) ou bien de poster de façon anonyme pour préserver son identité (ce qui concerne 90 % des publications). Les commentaires rédigés en mode masqué sont ainsi plus sincères et objectifs. Autre option : les personnes peuvent refuser d’être taguées sur les photos d’autrui si elles ne souhaitent pas apparaître. Pour la première fois, l’anonymat a du bon, car avec ces contrôles, il permet la libre expression, sans incidence négative sur les individus.

Cet ensemble de sécurités fait de Chuck un réseau social sympa, drôle, tout en restant bon-enfant. Un modèle de réussite puisque le site propose aussi de couvrir des soirées étudiantes en live, avec modération instantanée. Ce fut le cas pour le Bal du Droit des étudiants de l’Université Jean Moulin de Lyon, qui s’est déroulé le 30 mai dernier. 3.000 étudiants ont pu faire la fête et poster des commentaires en direct sur un écran géant, sans aucune dérive.

Chuck : le nouveau réseau social à potins modérés

Chuck, c’est le réseau social délire, en référence aux blagues de Chuck Norris. « On s’est rendu compte qu’on ne pouvait plus se marrer comme avant sur Facebook, que certaines choses étaient dites et d’autres non, pour soigner l’image. », regrettent les cofondateurs. Désormais, les internautes ont une plateforme pour s’exprimer, poster une photo et demander un avis objectif sans méchanceté, avoir des mots vrais et drôles, sans blesser. « Une façon saine de dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas. »

Au cœur d’une actualité houleuse, le réseau social Chuck émerge finalement comme l’illustration d’un humour qui a bon fond, d’une expression libre qui a su poser certaines limites : respectueuse sans devenir malsaine.

Pour en savoir plus : http://chuck-app.com/