La guerre des prix fait rage dans le marché du cloud

Le cloud computing est désormais un marché de bagarre de prix imposé par les géants aux activités diversifiées. Microsoft, Google ou Amazon, par exemple, peuvent suivre le rythme de la chute des prix. Ce qui est quasi impossible pour les pures Players comme OVH ou RackSpace qui risquent de trouver des problèmes avec cette baisse de prix.

Le cloud computing est un marché de guerre et la suprématie est l’objectif de toute société évoluant dans le domaine. Et ces temps ci, la guerre fait rage au niveau des prix. C’est Google qui a ouvert le feu sur ce marché en cassant les prix en allant de 30% à 85%. Ce qui a rendu ses services les moins chers du marché. RightScale a analysé cette action en l’expliquant avec l’arrivée récente du géant américain dans le marché du cloud d’infrastructure. L’objectif en est clair : arriver à dénicher le plus de parts de marché à ses concurrents au risque de perdre de l’argent.

Amazon Web Services, leader incontesté du marché avec 28% de part de marché a riposté par une baisse de prix allant de 30% à 50 %.

La guerre des prix fait rage dans le marché du cloud

Depuis 2008, Google est présent dans le marché du cloud computing, dans les logiciels  par la demande Saas venant de Software as a service, les outils de développement Paas venant de Platform as a service et aussi dans tout ce qui est stockage pour l’infrastructure Iaas pour Infrastructure as a service. Cependant, dans les  capacités de traitement avec demande, le service prestigieux du marché cloud n’est arrivé qu’à la fin de l’année 2013.