Le contenu sponsorisé va-t-il bientôt être banni par Wikipédia ?

Pour que ses articles cessent d’être souillés par les sociétés de communication, l’encyclopédie la plus connue de la toile a décidé d’obliger les rédacteurs à dévoiler leurs contributions rémunérés. Mais concrètement est-ce vraiment le cas ?

Malgré que Wikipédia gagne de jour en jour de la notoriété, elle doit néanmoins lutter pour sa crédibilité. Cette encyclopédie crée des articles à la gloire de certaines sociétés voire à plusieurs et cela à des fins de promotion. Il arrive même que certains articles soient rectifiés pour redorer quelques images de marque. De ce fait Wikipédia a failli à son objectif premier : toujours fournir une information juste, objective et expliquée. Des modifications au niveau des conditions d’utilisation auront lieu pour lutter contre ces abus. Dès à présent sur la page de présentation de l’utilisateur, la page de discussion ou le résumé de modification, la source des rémunérations doit être précisée, que ce soit par un client ou par un employeur. Wikipedia déclare accepter volontiers les contributions rémunérées tant qu’elles sont effectuées « de manière juste, proportionnée et (dans la mesure du possible) sans parti pris ». Du point de vue juridique il faut toujours divulguer ses contributions, précise Wikipedia, en se basant sur la directive européenne 2005/29/CE des pratiques commerciales déloyales. Cette dernière pénalise l’utilisation de « contenu éditorial … pour promouvoir un produit dès lors qu’un commerçant a payé la promotion sans l’indiquer clairement ». Mais étant donné que Wikipédia n’a pas les moyens de détecter ce genre d’infraction puisque beaucoup de contributeurs sont anonymes, la menace juridique devient donc faible. Donc Wikipédia serait dépendant de ces sociétés de communication. Lors de plusieurs interviews une vingtaine d’entreprises se sont engagées à respecter ces conditions d’utilisation, parmi elles : Ogilvy, Porter Novelli, Burston Marsteller, Hill Knowlton, Fleishman Hillard… Wiki-PR, l’exemple à ne pas suivre En Octobre 2013, il a été dévoilé que la société américaine Wiki-PR été intervenue sur environ 12 000 articles pour le compte de ses utilisateurs et cela grâce à de faux comptes rédacteurs appelés « poupées chaussettes » ou en anglais « sockpuppet » Créer du contenu sponsorisé sur Wikipedia est un business rentable, notamment dans le cadre d’une communication de crise. Selon The Daily Dot, cette entreprise demande entre 500 et 1000 dollars pour la création d’une page sur Wikipedia, puis 50 dollars par mois pour sa « maintenance ».