MasterCard : la biométrie comme moyen d’authentification du futur

Il est probable que dans les années à venir la biométrie sera de plus en plus présente dans nos vies, que ce soit pour le paiement ou le contrôle accès.

On savait déjà que MasterCard avait créé avec Zwipe un partenariat pour révolutionner le paiement sans contact en associant le système de puce NFC et le capteur biométrique avec la Zwipe MasterCard. Il semble clair aujourd’hui que la firme Américaine soit sensible à l’innovation par le biais de la biométrie puisqu'elle vient de s’associer avec la startup Canadienne Byonim et la Royal Bank of Canada afin de tester un tout nouveau procédé : l’authentification par analyse du rythme cardiaque.

MasterCard : la biométrie comme moyen d’authentification du futur

En effet, tout comme l’empreinte digitale, le rythme cardiaque est spécifique à chaque individu, il est unique. A partir de la, Byonim a construit un bracelet électronique qui répond au nom de « Nymi » permettant de certifier l’identité du porteur. Le test commencera d’ici la fin d’année uniquement au Canada et pourrait s’effectuer dans d’autres pays si une demande est faite directement auprès de l’entreprise.

Comment va se matérialiser la combinaison MasterCard/Byonim ?

C’est très simple. Les commerçants pourront accepter toutes les transactions effectuées avec le bracelet Nymi grâce à la technologie NFC déjà utilisée avec les lecteurs de carte bancaire notamment. Le client devra juste passer son poignet équipé du bracelet au dessus du lecteur NFC, il sera ainsi authentifié et le paiement s’effectuera instantanément : c’est simple, rapide, efficace, sécurisé, pas besoin de taper un code PIN, qui est d'ailleurs amené à disparaître avec l’apparition croissante de la biométrie.

By Biotime Technology Expert en biométrie