Sony, de nouveau en forme, souhaite lever plus de 3 milliards d'euros

Après de longues années placées sous le signe d’une interminable restructuration et de pertes chroniques, Sony a enfin retrouvé la voie de la rentabilité, notamment sous l’impulsion de sa PlayStation 4. Pour la première fois depuis longtemps, le Japonais regarde donc vers l’avant et se prépare à lever plusieurs milliards d’euros pour financer ses futurs projets.



Suite à une décision prise le 30 juin dernier, Sony a publié ce lundi les chiffres clés liés à sa première levée de fonds depuis 1989. À cette occasion, le puissant groupe japonais va émettre 87,2 millions de titres qui seront proposés à un tarif de 3 420,5 yens par action, soit 3 % sous le cours à la clôture ce lundi. Si tout se passe comme prévu, cela devrait générer 298,2676 milliards de yens, soit 2,2 milliards d’euros au cours actuel. La firme va également émettre des obligations convertibles en actions dans le but de lever 120 milliards de yens supplémentaires. En tout, elle espère donc lever 3,07 milliards d’euros.Mais pourquoi cette manœuvre ? Avec cet argent, Sony va essentiellement financer sa division Devices. Plus clairement, le Japonais va mettre le paquet là où il fait déjà un carton, à savoir dans les APN destinés aux smartphones. Déjà leader mondial du secteur avec une croissance insolente qui risque encore une fois d’excéder les 25 % sur l’année, il entend mettre 200 milliards de yens supplémentaires sur la table pour consolider ses infrastructures existantes et maintenir son train d’avance en matière de recherche et développement. Ses objectifs à moyen terme sont donc des plus explicites : Sony veut capitaliser sur une division qui pourrait bien le maintenir à flot pendant un bon moment.

Source : Sony