Les différents types de vidéosurveillance

Il existe différents modèles de caméras de vidéosurveillance et si vous disposez d'un petit budget, vous trouverez sans doutes votre bonheur sur ce site ! En effet, l'utilisateur peut tout d'abord opter pour un système soit filaire soit sans fil (en WiFi) : ce dernier système offre l'opportunité d'être déplacé dans n'importe quel lieu, idéal lorsqu'on déménage par exemple. Il y a également des caméras qui fonctionnent en mode dit infrarouge, idéales pour la vision nocturne et qui transmettent des images qui peuvent aller jusqu'à plusieurs dizaines de mètres.

securite

Comme citées précédemment, les caméras de vidéosurveillance qui sont reliées à Internet (dites vidéosurveillance IP) offrent la possibilité de visionner des images à distance en empruntant le réseau du web. Un autre avantage de ce type de caméra est de ne laisser aucun angle mort grâce à une vision périphérique de 360°.

Mais les types de vidéosurveillance diffèrent à partir du moment où le sujet à surveiller est à l'extérieur ou à l'intérieur d'un bâtiment, qu'il soit fixe ou mobile, qu'il soit en couleurs ou en noir et blanc. Les procédés ne sont pas les mêmes, certaines caméras sont utilisables aussi bien de jour comme de nuit, selon leur sensibilité par exemple, et emploient la technique de l'infrarouge ou celle de l'amplificateur de lumière.

D'autres caméras, sinon, peuvent être fixées à un support fixe (mur, plafond, lampadaire, etc.) ou bien peuvent être mobiles comme pour la surveillance routière ou bien encore les drones qui survolent telle région.

Cependant, la plupart des vidéosurveillances se servent de caméras mobiles (soit rotative, soit contrôlable, à distance). L'ajout de logiciels performants augmentent l'efficacité de la vidéosurveillance : en effet, certains logiciels permettent de compter le nombre de véhicules, de personnes passant dans son champ de vision, d'autres permettent d'identifier une personne par reconnaissance faciale ou de lire les plaques d'immatriculation en temps réel. Pour résumer, on peut distinguer 4 grands groupes de vidéosurveillance :

  • Les caméras reliées à un simple écran de contrôle, sans aucun enregistrement. On les trouve dans certains magasins et elles permettent au vendeur de surveiller directement certains rayons. C'est le système le plus économique et le plus pratiqué dans les commerces ;
  • Le système de caméras analogiques, avec un enregistrement limité dans la durée : c'est une des anciennes méthodes qui perdure toujours même si les normes ne matière de sécurité, en matière d'exigences technologiques ont évolué et rendent ces modèles de plus en plus obsolètes ;
  • Le système intégrant caméras analogiques et numériques : l'analogique permet d'intégrer de nouvelles fonctions comme la détection de disparition d'objet et le comptage d'objets ou de personnes ;
  • Les caméras numériques consultables via Internet dites surveillance par caméra IP. le flux des vidéos et des images est continu et la qualité des images n'est pas compressée, d'où un rendu impeccable et extrêmement précis avec des images de très haute qualité. La seule contrepartie est que cette technique demande d'être relié à Internet via un terminal comme un ordinateur, un smartphone, une tablette, etc. Cette dernière catégorie de caméra s'émancipe de plus en plus bien qu'elle soit également très coûteuse : nombre d'experts estiment que ce sera ce type de caméra qui représentera l'avenir de la vidéosurveillance grâce à leur flexibilité et la standardisation des protocoles qui permettent aux images et à la vidéo d'être transférées et envoyées par le réseau Internet (ou Intranet si besoin). Parce qu'elles deviennent multitâches, les caméras représentent un atout majeur : elles détectent en effet le moindre son, le moindre mouvement et génèrent une alarme quasiment automatiquement dès la détection.