RSF lance son classement des institutions ennemies à Internet

Reporters Sans Frontières met l’accent sur 32 institutions qui ont eu recours à la cyber-censure en 2013 et ceci dans le cadre de son nouveau palmarès du pire. RSF a parlé aussi des salons de sécurité.

Comme chaque année, le 12 mars, qui représente la journée de lutte contre la cyber-censure, Reporters Sans Frontières publie un classement des ennemis d’internet qui essaye de dénoncer dans un sens ces agissements. Il ne s’agit donc pas d’un classement des états mais plutôt des institutions.

Ce qui nous donne un total de 32 institutions dénoncées dont trois d’entre elles sont basées dans des pays démocratiques. Le Centre de Développement des Télématiques en Inde, Le GCHQ au Royaume-Uni et la NSA des Etats Unis d’Amérique.

La France n’a pas d’institution visée mais elle abrite le salon professionnel de la sécurité et de la sureté intérieure des états ( Milipol). Sans oublier le TAC, Technology Against Crime, le forum de Lyon qui aura tous les deux ans.

D’autres rassemblements sont vus hostiles par RSF comme par exemple ISS World. Il y a même des pays comme la Chine, l’Iran et le Bahreïn qui y sont présents.
Le RSF est très claire sur ce sujet et se pose la question sur l’utilisation de ce type de technologie par la police de ces états.