Les selfies, un signe évocateur du pathétique ?

Vous connaissez sûrement cette étude qui dit que plus on fait de Selfies plus on est psychopathe ou que notre vie sexuelle se cantonne à deux trois masturbations par jour.

Or, il est une autre étude qui est mise en évidence (qui au final est en relation avec les dernières) ; celle de la proportionnalité entre le nombre de Selfies pris par semaine et publiés et du côté pathétique de la vie du "Selfier".

Ainsi, on a cette courbe :

Graphique

Qui montre que plus on publie plus notre vie est lamentable. Explications :

Quand faisons-nous un selfie ?

Lorsque l'on a du temps, qu'on n'a rien à faire. On ne fait pas de Selfie lorsqu'on a moult activités divertissantes. Ainsi, faire un Selfie c'est montrer que l'on s'ennuie. L'exemple est fait en soirée, lorsque tu danses, parles, dragues etc..., tu n'as pas le temps pour un Selfie, seuls ceux assis sur un canapé le font.

Quel est le but du Selfie ?

Le seflie sert à prouver qu'on a fait telle chose ou telle autre. Par exemple, je me prends à côté d'un monument afin de montrer à mes "amis" sur les réseaux sociaux, que j'ai vu cela et pas vous. Mais aussi pour dire "je fais soi-disant des trucs palpitants dans ma vie". Ou encore un selfie avec une certaine personnalité.

Or le paradoxe là-dedans c'est qu'on met en avant que les événements qui sont spéciaux à son habitude pour essayer de prouver que sa vie n'est pas si nulle et qu'on fait ou visite certaines choses. Mais une personne qui aura vraiment une vie passionnante ne cherchera pas à montrer tout ça, car pour elle c'est du banal, elle n'estime pas que ce soit intéressant pour les autres, car pas exceptionnel. Ainsi, une personne qui veut montrer un peu d'événements dans sa vie nous prouve que le reste de ses journées sont fades et sans réelle originalité.

Le pathétique à son apogée

Les selfies, un signe évocateur du pathétique ?

Ainsi, faire des selfies à outrance et les publier sert juste à montrer qu'on a une vie pathétique dans son ensemble et qu'on recherche du soutien auprès des gens afin qu'ils nous fassent espérer que tout va bien et qu'on puisse exister aux yeux des autres à défaut de vivre sa vie pleinement.

Je ne vais pas m'attarder sur la propagande des photos de soi-même retouchées et prises n'importe où juste pour se publier et s'admirer au travers des j'aime sur Facebook, et dont toute personne douée de discernement verra le malaise psychologique de la personne et sa faiblesse mentale et souvent sentimentale.

Cet article prouve simplement par un phénomène sociologique que tout Seflier veut montrer la vie qu'il souhaiterait. Une personne avec peu d'amis va montrer des photos de soirées d'elle entourée de plein de gens. Une personne qui se sent mal aimée va publier des photos d'elle pour obtenir des "j'aime", une autre personne restant dans la routine du métro boulot dodo, montrera ses vacances à l'autre bout du monde avec elle à côté de chaque monument, puisque prouver qu'elle était à cet endroit même à de la valeur et non pas visiter le pays en lui-même.

Regardez votre entourage et vous verrez que cela est vrai et qu'ils montrent leurs désirs mégalomanes.

Critique de cet article

Là certaines personnes diront que des hommes politiques ou des stars font des Selfies et que leur vie est loin d'être pathétique. Analysez juste le moment à laquelle ils font ça. Et vous verrez que c'est toujours en période de moins bien dans leur carrière.

Tout comme Van Gogh avait fait son auto-portrait à la fin de sa vie quand il était au plus mal.

Toujours pas d'accord ??? Alors continuez à montrer votre malheur dissimulé au travers de fausses images. Et continuez à communiquer comme à la préhistoire juste avec des grimaces sur Snapchat et aucune parole.

A vos Selfies =)