Comment trouver une mission en freelance en utilisant les plateformes de mise en relation ?


Quand on est freelance, trouver de nouveaux clients est une mission à part entière. À l’ère 2.0, les plateformes de mise en relation vous permettent d’améliorer votre visibilité et ainsi d’attirer plus de prospects. Vous avez envie de vous lancer ? Zoom sur le fonctionnement des plateformes et retour sur le statut, de plus en plus populaire, de freelance.

Comment trouver une mission en freelance en utilisant les plateformes de mise en relation ?

Le freelancing : pourquoi, comment ?

Pourquoi les freelances séduisent les entreprises

Avant de chercher de nouveaux clients, savez-vous ce qui les attire chez vous ? Principalement deux choses :

  • votre indépendance, qui permet aux entreprises de profiter d’une certaine souplesse, difficile à obtenir avec des embauches en CDI
  • vos compétences spécifiques, qui n’existent pas toujours en interne

Les métiers les plus recherchés en freelance aujourd’hui ? Développeur, data scientist, administrateur systèmes, product manager ou encore motion designer.

Pourquoi vous aimez travailler en freelance

Si les entreprises aiment les freelances, ces derniers apprécient tout autant cette façon de travailler. Flexible, le freelancing vous laisse libre de gérer votre temps. Il vous permet également de varier les missions et de multiplier les rencontres professionnelles. Travailler en home office est aussi un vrai « plus » pour concilier travail et vie de famille !

Évidemment, le freelancing a également ses inconvénients. Moins sûr qu’un contrat de travail, il exige de savoir épargner, rebondir… et prospecter. De plus, le travail solitaire ne convient pas à tous : une bonne organisation, de l’auto-discipline et une vraie autonomie s’avèrent indispensables.

Comment devenir freelance en France ?

De nombreux freelances débutent avec le statut de micro-entrepreneur. Adapté à de nombreux métiers, celui-ci n’entraîne que des charges limitées. Créer une micro-entreprise est en plus très simple : il suffit d’ouvrir un compte sur le site officiel du statut et de fournir des informations sur votre situation et votre projet. Vous recevez ensuite votre numéro SIRET sous quinze jours.

Vous êtes prêt à payer davantage de charges afin d’avoir d’un statut plus sûr ? Trois options s’ouvrent à vous :

  • Le portage salarial permet de travailler indépendamment en bénéficiant du statut de salarié. En contrepartie, l’entreprise qui vous salarie vous prélève des charges sociales et fiscales
  • La CAE (coopérative d’activités d’entrepreneurs) présente le même avantage. Elle vous offre en plus un accompagnement pour initier votre activité
  • Une société est intéressante si vous vivez déjà de votre métier. Contrairement à la micro-entreprise, elle permet de travailler sans plafond sur le chiffres d’affaires et sans engager son patrimoine

Trouvez vos premiers clients en freelance !

Si ne savez pas comment trouver une mission freelance, misez sur le bouche-à-oreille. Vos anciens employeurs vous ont apprécié ? Glissez-leur votre nouveau CV. S’ils ont besoin d’un freelance un jour, ils vous préféreront certainement à un inconnu. Parlez aussi de votre activité autour de vous : des amis d’amis recherchent peut-être un UX designer ou un rédacteur web… Enfin, faites jouer vos réseaux sociaux virtuels : Linkedin ou même Facebook permettent fréquemment d’obtenir des missions.

Comment trouver des missions sur les plateformes de mise en relation ?

Aussi efficaces que les réseaux, les plateformes permettent de cibler plus directement les prospects. Pour profiter de leurs services, vous devez d’abord vous inscrire en fournissant les documents demandés. Les pièces incontournables ? Au minimum, une copie de votre carte d’identité et votre avis de situation au répertoire SIREN.

Les formalités accomplies, vous pouvez remplir votre profil. Véritable carte de visite, celui-ci mérite toute votre attention. Première astuce pour sortir du lot : étudiez les profils des autres pour mieux vous démarquer ! Rédigez ensuite une présentation claire et attractive, en listant vos compétences et services. Surtout, soyez précis : un simple « webdesigner » risque d’être noyé sous la concurrence… ; un « webdesigner – spécialiste WordPress et WooCommerce » se pose au contraire en spécialiste, avec toutes les chances de toucher la cible prévue.

Vous êtes graphiste, pigiste, développeur d’applications ? Prévoyez un portfolio de haute qualité. Sélectionnez vos meilleurs travaux, cadrez bien vos captures d’écran et pensez à les commenter. Vous avez travaillé pour une entreprise prestigieuse ? Citez-la. Un client a augmenté son CA grâce à vous ? Donnez des chiffres !

Et pour un profil convaincant, gare aux erreurs de débutant… Voici comment trouver une mission freelance en les évitant :

  • Ne publiez pas une présentation bourrée de fautes, même si votre métier est sans rapport avec l’écrit. Faites-vous relire !
  • N’utilisez pas votre vieille photo d’identité pour illustrer votre profil. Allez plutôt vous faire tirer le portrait chez le photographe. Si vous avez du succès, vous serez rapidement remboursé
  • Ne vous trompez pas dans vos prix. Si un tarif trop élevé peut décourager vos prospects, vous brader vous dévalorise. Regardez ce que proposent les autres.
  • Ne soyez jamais discourtois avec les clients : votre e-réputation est en jeu
  • Ne laissez jamais leurs messages en souffrance. Sur les plateformes, le plus rapide est souvent gagnant !