Le secteur des TI au Canada

Nous sommes des milliers d’expatriés de toutes les nationalités à venir tenter notre chance au Canada. En effet, c’est un pays où l’on connait une crise très limitée au niveau de l’emploi. Cela n’empêche pas de rencontrer quelques difficultés pour trouver dans un domaine précis.

Mais malgré cela, le secteur des TI ne connait pas la crise. C’est dans ce secteur que de nombreux expatriés vont trouver un emploi.

Le secteur des TI au Canada

Le marché des TI

En arrivant à Montréal, on constate qu’au niveau économique, la ville est parfois comparée au système de la Silicon Valley et fait parti des plus grands recruteurs d’Amérique du Nord en termes d’emplois en TI. Selon Techno Montréal, le secteur des TIC représentent 10% des emplois sur la région du grand Montréal, soit 120 000 jobs sur 170 000 au Québec.

Par rapport aux autres industries on constate un développement du secteur des TIC deux fois supérieur au PIB en général et les offres d’emploi en TI se cessent d’apparaître.

Au sein même du secteur des TIC, on voit des secteurs ou des emplois qui se démarquent des autres.

L’industrie du jeu vidéo

Ce secteur a enregistré une hausse de près de 21% en 2011, atteignant presque 8 000 emplois et ce n’est pas fini car selon des sondages, cette année une hausse de 15% serait à prévoir. Même si cela semble énorme, l’industrie du jeu vidéo enregistrait annuellement depuis 2002 environ 24% de hausse.

Dans ces employés ont retrouve bon nombre d’expatriés recrutés pour leur compétences et l’enseignement reçu qui diffère et vient compléter celui reçu en Amérique du Nord.

De ce fait dans les entreprises possèdent une richesse pleine de créativité et de savoir faire différents.

Le développement de site

Comme partout dans le monde les agences numériques s’installent et développent leurs affaires. À Montréal nous en comptons plusieurs mais toutes on une expertise différente tout en s’axant sur l’optimisation de site web.

Des postes de SEO, SEM se multiplient afin d’améliorer les techniques de visibilité des clients sur le web.

Les SEO vont tenter de toujours trouver les dernières techniques pour accroitre la présence de leurs clients sur le web alors que les SEM s’axent su les médias sociaux.

A cela ajoutons les autre métiers qui restent très demandés comme intégrateur ou encore développeur.

Du fait de cette diversité on trouve des candidats multi facettes. En effet, les geeks étant des passionnés, ils vont prendre plaisir à chercher toujours plus de savoir en dehors de leur temps de travail leur permettant ainsi d’avoir des profils atypiques et très recherchés. On trouve comme ça des chefs de projets web ayant des compétences managériales et de gestionnaire mais aussi de développeur. Comme quoi des petites perles rares sont en cours de création.

Le web n’a pas finit de créer de l’emploi.