Facebook et Google, la bataille continue …

La bataille qui oppose depuis toujours Facebook à Google prend un nouveau tournant, cette fois-ci le thème est : la connectivité dans les airs.

Facebook et Google, la bataille  continue …

Dans cette compétition Facebook a décidé qu’elle devait évincer son ennemi Google et cela grâce à ConnectivityLab : une flotte de drones connectés qui fonctionnent à l’énergie solaire et qui voleraient à plus de 18 000 mètres du sol. Google ne compte pas se laisser faire et décide de lancer des ballons stratosphériques Loon et cela en 2015.

Le 23 septembre dernier, le directeur du labo Google X Astro a fait savoir qu’en 2015 sa société lancera ses propres drones dans le but d’offrir aux utilisateurs de portable l’internet sans fil. Les drones de Google fonctionneront eux aussi à l’énergie solaire et auront une autonomie de 100 jours de suite, Google en partenariat avec des opérateurs locaux offrira des débits de 5 mégabits/s  pour les mobiles et 22 mégabits/s  pour les antennes fixes.

Facebook quant à lui lancera ses drones l’année prochaine mais seulement pour les populations qui n’ont pas encore accès à internet, tout cela d’après le projet de Mark Zuckerberg Internet.org.

Le 22 septembre dernier, M.Maguire Yaël, ingénieur à la tête du nouveau département ConnectivityLab de Facebook a précisé que tout était opérationnel. Cependant, une ombre vient gâcher le tableau : l’obligation de mobiliser des pilotes, pour chaque drone dans les airs il faut un pilote au sol. L’ingénieur déclare : « Nous avons besoin d'un environnement réglementaire qui autorise à un pilote de gérer 10 ou 100drones ».

De plus Facebook cherche des partenariats et a recensé 21 lieux pour effectuer ses tests et cela en Amérique latine, Asie et Afrique.

L’avenir nous réserve bien des surprises, en attendant ce combat n’est pas prêt de prendre fin.

Voilà une autre affaire à suivre.

Et vous chers lecteurs, à votre avis qui va remporter cette bataille sans merci ?

 

Digilabs, toujours au cœur de l’actualité numérique